Mérida et ses alentours

Mérida : la cité blanche, capital du Yucatan

 

Après Valladolid direction Mérida, 160 km pour 1h50 de route. Grande ville de plus de 780 000 habitants.

 

Jour 1 :

 

Nous nous rendons en premier chez notre hôte Airbnb, superbe villa dans un quartier résidentiel en dehors de la ville mais tout en étant très proche du centre. Le logement est magnifique, piscine, cuisine, tout est propre et très beau. Autant dire que c’est le rêve après deux heures de route dans notre petit Dodge où la clim ne fonctionne pas toujours.

Après avoir défait nos affaires et un petit saut dans la piscine, nous décidons d’aller découvrir le centre de la ville.  A première vue, c’est assez décevant. Les infrastructures sont belles mais la ville n’a pas beaucoup de charme. Il y a énormément de monde, les rues sont très sales, les regards un peu mal placé parfois…  Nous sommes à présent loin de Valladolid et de son centre tellement adorable. Peut-être que le problème est là, on ne peut pas toujours tout aimer, et nous avons peut-être un peu trop aimé Valladolid.

Arrive la soirée, nous n’avons pas trop envie de manger dans un resto ce soir et au vu de la super cuisine que nous avons dans la villa nous préférons nous faire à manger nous même. Direction notre Chedraui préféré!  Nous profitons du reste de la soirée pour nous reposer et profiter de la merveilleuse clim que nous n’avions pas eu le luxe d’avoir jusqu’à présent.

 

Jour 2 :

Réveil assez tard ce matin et oui on profite de la belle chambre climatisée et du bon lit que nous propose l’hôte. Après un bon déjeuné, on part pour une visite de 2 cenotes.

Aujourd’hui X Batun et Dzombakal, elles se trouvent au village de San Antonio Mulix à 50 min de route de Mérida. Notre choix s’est tourné  vers ces deux cenotes, parce qu’elles sont peu touristiques. Au Mexique, c’est un luxe qu’il ne faut pas hésiter à prendre, le pays est très touristique alors dès que l’on a l’occasion de s’éloigner des sentiers battus, nous fonçons. (La sécurité reste de mise ;-)).

Nous arrivons dans le tout petit village qui semble abandonné, je dirais plutôt habiter par toutes sortes de volailles et volatiles. Nous garons la voiture devant une espèce de fin de route et un ” bureau d’entrée”.

L’accès au site est de 50 pesos pour deux. Les cenotes sont accessibles en voiture, mais nous avions envie d’un peu d’aventure et nous avons donc loué deux vélos, 40 pesos. Ils ne sont pas en très bon état mais ce qui fait le charme de la petite escapade (Lol). Les cenotes se trouvent à plus au moins deux kilomètres. Ne mettez pas vos tout nouveaux vêtements tout frais sortis de la laverie. Le chemin est parsemé de pierres, de boues, de feuilles, de pluie,…

Arrivés sur place, nous ne sommes pas déçus! Il n’y a presque personne sur le site (peut être parce qu’il pleuvait?) mais surtout nous sommes émerveillés  la beauté que les cenotes peuvent nous offrir.

Pensez à prendre une lotion anti moustique, les cenotes sont des endroits humides.

 

 

X Batun :

 

Le cenote n’est pas profond on y vient plus pour sa beauté, l’eau y est très claire et on peut apercevoir quelques poissons.

 

Dzombakal :

 

19748666_745292362322884_2770353397021850310_n

Cenote plus profond, on s’y est baignés, l’eau y est vraiment très fraiche ca fait du bien après la ballade en vélo.


 

Après cette petite journée on décide de retourner à la villa pour profiter avant de reprendre la route le lendemain pour la ville de Campêche.


N’oubliez pas qu’en visitant ces deux cenotes vous contribuer au développement du village de San Antonio Mulix qui vous le verrez est très petit et assez pauvre. 


 

Pour loué la même villa que nous ca se passe ici   SANS HESITATION !

 

 

En attendant n’hésiter pas à nous suivre sur nos réseaux :

20023911_1702977586672346_6119549588473079736_o

Facebook : Unoeilsurlemonde

Instagram : Unoeilsurlemonde

Snapachat : Thomasdaphne

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *